Le Pont l'Eveque

Le Pont l'Eveque AOC 1976

SON ORIGINEimg-1570.jpg

Ce fromage, qui tire son nom de la petite vil de Pont l'Eveque, entre Lisieux et Deauville, était déja fort apprécié en Normandie au Moyen Age. Il fut d'abord baptisé "angelon" puis "angelot". C'est sous ce nom qu'il est cité au XIIIe siècle par Guillaume de Lorris dans le Roman de la Rose (1230).

SA FABRICATION

Le Pont l'Eveque est fabriqué avec du lait non acide, additionné de présure. Il faut trois litres de lait pour faire un Pont l'Eveque  de 350g à 400g.

- Le caillé est découpé, brassé, malaxé, puis mis en moules.

- Pour aider et accélérer l'égouttage, on retourne plusieurs fois le fromage dans son moule et quotidiennement aprés démoulage. Salage au cinquième jour au sel ou en saumure.

- Affinage en cave pendant deux semaines au minimum, avec ou sans lavage de la croûte.

SON CHOIX

-A l'oeil: croûte bien lisse, de jaune d'or à orangé; pâte homogne.

-Au toucher: consistance tendre, souple.

-Au nez: odeur développée avec du bouquet.

-Au goût: saveur prononcée de terroir, qui ne doit être ni trop forte, ni trop douce.

SES MEILLEURES SAISONS

L'été, l'automne et l'hiver.

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.